Blog // Exirel.me

Djangocong 2011 à Marseille : c'était le 16 et 17 Avril, et c'était génial

Par -

Tags : Django, Web, J'aime, Développement, Djangocong, Technique

Avec un peu de retard (c'était il y a une semaine), voici mon petit "compte-rendu" sur la Djangocong, qui se tenait, pour sa seconde édition, à Marseille, les 16 et 17 Avril 2011.

Cette année, donc, j'ai pu y aller, contrairement à l'année dernière, et ce ne sont pas les 6h du Rennes-Marseille (une ligne directe TGV) qui m'en empêchèrent. Même si, à tout prendre, je préfèrerais un lieu plus proche de chez moi pour les prochaines éditions.

La Djangocong, c'est la rencontre d'une communauté, principalement de développeurs francophones, autour du framework python pour le web : Django. Je développe avec ce framework depuis environ 2ans, et il m'apporte tant de satisfaction que j'ai même cherché un travail dans ce domaine - peine perdu, le marché à Rennes est surtout orienté Java.

Mais restons sur la Djangocong :

Cependant, il est difficile de résumer la Djangocong en quelques lignes (même cet article ni suffit pas), car la volonté des organisateurs fut de faire de cette rencontre autre chose qu'une suite de conférences techniques. Djangocong, c'est une rencontre entre humains, qui échangent, partagent, discutent, débattent, lancent de belles idées et rentre chez eux avec le sentiment d'appartenir à une communauté.

Djangocong 2011

Image : Djangocong 2011 - Florian Strzelecki - Creative-Common By-NC

Ce que j'en retiens

Principalement, la bonne humeur : c'est pour moi l'essentiel de cette rencontre. Car il s'agissait bien de rencontres, pour cette Djangocong. Des rencontres entre professionnels, mais surtout, entre des humains, qui partagent certaines valeurs, et qui apportent, chacun de leur côté, toute leur culture, leur vision du web, leurs expériences diverses et variées.

Chacun de nous vient avec sa personnalité et ses autres passions, et tout se mélange dans les interstices entre chaque occupations du programme : enrichissant techniquement pendant les conférences et les barcamps, enrichissant humainement tout le reste du temps.

Nowificonf + Conférences de 12min = succès !

Le samedi matin était dédié à des conférences courtes, et l'amphi ne disposait pas du WiFi. Résultat : des conférences allant vers l'essentiel, et une attention des spectateurs bien plus soutenue.

Comme l'a fait remarquer Mathieu Agopian sur son blog, avec très peu de portables ouverts, les gens semblaient tous plus attentifs aux présentations, sans courir le risque de s'ennuyer pendant les 30min d'une conférence.

C'est donc une expérience plutôt réussie ! Il faudra sans doute l'améliorer, en ajoutant un brin plus de temps pour les questions, tout en restant rigide sur le temps des conférences (12min, c'est vraiment parfait).

Barcamp : entre l'atelier et les débats

Ne connaissant pas le format des barcamps, j'ai pu découvrir à cette Djangocong : j'aime.

Le plus difficile fut d'organiser les salles (trop peu je pense) et les sujets, en essayant d'éviter de frustrer trop de monde en plaçant deux barcamps très sollicités en même temps.

Pour ceux qui ne connaissent pas, un barcamp c'est :

La Bo[a]te et le dimanche après-midi au Soleil

Grâce au trésorier (@MrJMad), la soirée du samedi pu se faire à la Bo[a]te, une salle proche du vieux port qui propose, en plus d'un bar et d'agréables fauteuils, plusieurs postes informatiques et un vidéoprojecteur.

De quoi passer une bonne soirée à discuter d'un peu de tout et de rien. Pour moi, ce fut l'occasion de discuter de l'édition de livres, de jeux de plateaux et de cartes, de Starcraft 2 (et de voir des replays sur grand écran), de photos, de la vie, du monde, et tout le reste.

Une soirée très agréable donc, même si revenir le dimanche matin pour la partie "on fait" fut un brin difficile.

Heureusement, cet événement s'est terminé dans la bonne humeur posée dans le parc, pas trop loin de la gare, à l'ombre des arbres, entre une partie de Go et des discussions - encore - sur la vie et le reste.

En route pour une 3ème édition

C'est en tout cas mon souhait, et c'est un souhait partagé par tous ceux à qui j'en ai discuté ! Il nous reste à savoir où la faire.

Marseille est un bon endroit, car nous pourrions avoir encore plus de place l'année prochaine, et organiser encore mieux les choses. Mais c'est loin pour moi, et, concrètement, c'est loin pour tout ceux devant passer par Paris (ce qui peut rajouter facilement quelques heures de trajets).

D'autres villes sont proposées, mais il faut toujours garder en tête qu'avec David qui a d'autres projets, et J-Mad qui ne peut organiser qu'à Marseille, il faudra que les gens organisent eux-même. Fort heureusement, les bonnes volontées sont légions.

Personnellement, je n'exclue pas d'organiser une rencontre sur Rennes, notamment avec la Cantine Numérique, et très probablement avec le soutient de l'AFPY.

Ah, et pour ceux qui n'y étaient pas, j'ai quelques photos de cette Djangocong 2011. Il paraît même que certaines seront peut-être dans un numéro de linux-mag...