Blog // Exirel.me

Dominion : le jeu de construction de deck

Par Florian Strzelecki - 00:15 - 24.08.2010

Tags : J'aime, Jeu, Dominion, Carte à jouer, Ludique

J'ai découvert il y a peu le jeu Domion, et ses différentes extensions (Intrigue, Rivage, et Alchimie). Du coup, ayant plein de jeux en tête, j'ai envie de vous en parler un peu.

Le jeu se base sur un système de construction du deck au fur et à mesure du jeu, et de points de victoire avec des cartes de victoire (domaine, duché, province, et quelques autres un peu spéciale).

Chaque carte s'achète avec des cartes trésors (cuivre, argent et or) d'une valeur allant de 1 à 3, avec un coût généralement compris entre 2 et 8 (il faut donc entre 1 et 4 cartes trésors dans sa main pour être à l'aise).

Le tout donne un jeu assez fluide, où chaque partie est différente, surtout avec le lot d'extensions existantes.

Le système du jeu

Résumé des règles (pour ceux qui ne connaissent pas)

Vôtre but à dominion, c'est de terminer la partie avec le plus de point de victoire. Ces points de victoire s'obtiennent en ajoutant la valeur des cartes de type "victoire" qui se trouvent dans votre deck.

Le deck, c'est votre paquet de carte, que vous allez construire petit à petit pendant la partie.

Au début du jeu, 10 types de cartes de type "Action" sont choisies aléatoirement : ce sont les cartes actions que les joueurs pourront acheter pour construire leur deck.

Durant votre tour, vous pourrez jouer une action, puis utiliser les trésors de votre main pour acheter une seule carte action, victoire, ou d'autres cartes trésor.

Lorsque toutes les cartes victoires Province sont achetées, ou lorsque trois tas de cartes action sont vides, la partie se termine : chacun compte ses points de victoire, celui qui en a le plus l'emporte !

Une seule action, et un seul achat : cependant, les effets d'une carte action peuvent être +X action, et/ou +X achat.

Moteur du jeu

En achetant des cartes, vous obtenez un deck plus gros, avec plus de cartes. Mais donc, dans chaque mains, il y a de moins en moins de chance de piocher des trésors, qui vous permettent d'acheter des cartes de type victoire.

De plus, les cartes de type victoire ne proposent généralement aucun effet (ni trésors ni action) : ce sont des cartes "mortes", c'est à dire que, dans votre main, elles sont généralement inutiles.

Mais le système est bien fait : il vous suffit de trouver votre moteur (en construisant votre deck avec les bonnes cartes), puis de le faire fonctionner à plein régime pour finir victorieux.

Les deux premiers (pioche et action), vont avoir tendance à faire beaucoup tourner votre deck : à Magic, c'est l'une des techniques la plus utilisée, car cela permet d'obtenir plus facilement les bonnes cartes, qui vont avoir les bons effets quand vous en avez besoin.

Le moteur de trésors peut être très puissant (des cartes de Dominion : l'Intrigue, comme le Baron ou le Chaudronnier, sont assez merveilleuses pour ça), mais se montre parfois un peu difficile à mettre en place (il peut se faire prendre de vitesse, ou se retrouver polluer de cartes inutiles).

Chaque partie étant différente, votre moteur ne sera pas toujours le même. Même si j'affectionne tout particulièrement le moteur action/pioche, celui avec les trésors peut se révéler très gagnant.

Les extensions

L'un des intérêts de Dominion réside dans le nombre de type de carte action différentes. Les extensions qui sont nombreuses contribuent donc tout particulièrement à renforcer l'intérêt pour le jeu.

Actuellement, il existe les boîtes suivantes :

Je n'ai pas calculé le nombre exact de types d'action disponibles, mais cela représente un bon paquet, et de quoi s'amuser longtemps.

J'aime / j'aime pas

Des parties toutes différentes

En plus de l'aléatoire qui joue sur votre pioche, le second facteur qui change du tout au tout vos parties, c'est le choix des 10 cartes de type Action du départ.

Ces cartes actions sont très variées : certaines vous permettez d'effectuer une action de plus, tout en piochant une carte, d'autres de seulement piocher des cartes, et d'autres encore de vous donner plus de trésors, et tout un tas d'autres effets.

Le nombre de combo est impressionnant : chaque boîte du jeu Dominion compte une 20aines de cartes actions différentes, ce qui permet un véritable roulement des parties.

Les différents moteurs

Chaque partie est différente, certes, mais les moteurs restent souvent les mêmes.

Cependant, la façon de l'obtenir est toujours différent : parfois il vaut mieux n'avoir que peu de cartes pour que cela fonctionne bien, alors que le même moteur fonctionne avec beaucoup plus dans une autre configuration.

Et puis, il faut bien le dire : les savants calculs nécessaires à la réussite de votre deck sont un réel plaisir à chaque fois renouvelé. Ce fut particulièrement agréable de discuter avec d'autres joueurs sur les différents combo possible, sur les techniques et approches...

Quelques dérives sur les actions

Le point négatif, ce que je reproche à Dominion, c'est d'avoir mal jaugé le système d'actions.

En gros, vous n'en avez qu'une par tour... sauf lorsque les cartes vous donne "+1 action". Déjà, cela permet d'enchainer plusieurs actions à la suite.

Mais ce n'est pas tout : certaines actions proposent carrément "+2 actions". Dans ce cas là, vous pouvez, avec un enchainement de +2 action, ajouter beaucoup de "piocher +1/+2 cartes"...

Je vous laisse imaginer la taille de votre main, et la vitesse à laquelle votre deck effectue son roulement. J'ai plusieurs fois eu l'occasion de vider un deck de 30 cartes en une seule fois, sans pouvoir rien piocher, et avec une défausse vide.

Le problème, c'est que votre tour devient alors très long, même trop long. Comme il n'existe presque aucune interaction entre les joueurs, cela vous donne un effet rouleau-compresseur parfois désagréable.

Pour résoudre ce soucis, après discussion, je pense qu'il ne faut jamais mettre à disposition plus d'une carte "+2 actions", et éviter d'avoir plus de 3 cartes "+1 action" dans les choix possible. Cela limite un peu les grosses combo à 20 actions / tour.

Conclusion : achetez le !

Les yeux fermés, vous pouvez acheter Dominion, et vous laisser tenter par une ou deux extensions. Sachez qu'en outre, Dominion : l'Intrigue, peut se jouer sans la boîte de base (c'est d'ailleurs comme ça que j'ai découvert), et ce, sans aucun problème.

Si vous avez aimé Magic (mais pas trop), que vous aimez que chaque partie soit différente, que vous souhaitez vous laisser embarquer par des règles simples qui permettent une redoutable mécanique...

… alors ce jeu est fait pour vous !