Blog // Exirel.me

Retour sur la Pycon Fr 2011

Par Florian Strzelecki - 18:02 - 24.09.2011

Tags : Django, Python, J'aime, Ma vie, Informatique, Rennes, Pycon, Technique

C'était à Rennes, c'était les 17 et 18 Septembre dernier, et j'y étais en tant qu'organisateur local (en gros, cela veut dire aider l'équipe des organisateurs avec mes connaissances du terrain, et les avantages de la proximité).

Dans l'ensemble, ça s'est très bien passé : du monde, des gens contents, de belles rencontres, quelques soucis techniques avec un câble HDMI et une prise capricieuse, des centaines de croissants, des litres de cocas, de cafés et de jus d'orange.

Mais ce n'était pas juste un WE pour moi, puisque j'ai pu participer à son organisation depuis quelques mois déjà. Petit retour d'expérience sur cette édition 2011 de la Pycon Fr.

Il y a quelques mois...

En me proposant volontaire pour aider à l'organisation de la Pycon Fr, je n'imaginais pas tout ce que cela représentait, ni dans quoi je m'engageais vraiment. Oh, non pas que je sous estimais la tâche à accomplir, mais plutôt, je n'en concevais pas encore son cheminement, et ses conséquences (positives, je vous rassure de suite).

Cela a simplement commencé par rencontrer la directrice de la Cantine Numérique de Rennes, Karine Sabatier, avec un autre pythoniste, pour discuter de la salle, de ce qu'il faut prévoir, de comment l'AFPy s'organise d'habitude, etc.

Et concrètement, je dois beaucoup à la motivation de Karine (et son expérience manifeste dans la préparation et l'organisation), dans la réussite de cet événement - en tout cas de mon point de vue. Durant toute la période où j'ai servi de relais entre l'AFPy et la Cantine, elle a été un soutient inestimable.

Le groupe Python Rennes

D'ailleurs, c'est bien grâce à elle que ce groupe a été monté : elle a invité ses contacts pythonistes à se réunir à un premier déjeuner pour parler de la constitution de ce qui deviendra le Python User-Group de Rennes (dont le nom final reste à définir).

L'idée, c'est de voir sur Rennes (et sa métropole) (mais pas que, c'est ouvert sur toute la Bretagne) qui fait du python, et qui serait intéressé par cette conférence. Et plus loin encore : qui serait tenté de monter un (ou plusieurs) événements autour de python, ou de représenter python dans les événements techniques qui se passent à Rennes (je pense par exemple au Breizh Camp en Juin dernier, mais le groupe s'est constitué trop tard pour cette année). Du coup, nous avons une petite mailing-list pas encore très active, mais que j'espère bien tenir motivée dans les mois à venir.

Bref, j'ai pu être assisté dans certaines tâches par ce groupe (je pense notamment aux courses le vendredi, merci à Laurent !), et certains ont proposé des conférences (notamment des personnes de Net-Ng). J'aurai aimé faire de même, mais j'avais trop à faire à côté de ça - et je déteste faire les choses à moitié.

Le WE de la Pycon Fr

Bref, tout ça nous amène à ce WE de la Pycon Fr. J'y étais non pas en tant que simple spectateur, mais en tant qu'organisateur. Gérer la salle, gérer les gens, aider là où il y en a besoin, et répondre à des questions. C'était cool.

L'organisation dans le détail

De part ma présence sur les lieux (j'habite pas loin), j'ai pu m'occuper des courses pour le petit dej et les petits trucs à apporter en plus (marqueur, autocollant pour les badges, etc.). Pour les curieux, cela représente à peu près ceci :

La veille, un petit groupe a géré l'installation des quelques 100 chaises (dont une très grande partie par Karine elle-même), et le stockage des boissons.

Et pendant les conférences, je me suis occupé de l'accueil des spectateurs, tout en redirigeant les conférenciers vers NelleV et Haypo (des membres de l'AFPy qui géraient l'ordre des conférences, la tenu du planning, et les supports des présentations). J'ai délégué à J-Mad la gestion du petit déjeuner (faire le café, il sait très bien faire).

En prime, j'ai pu apprendre à utiliser un peu la répartition des entrées et sorties du réseau HDMI de la Cantine. C'est assez impressionnant et plutôt bien foutu : 6 entrées possibles (une à côté de la régie, une à côté de l'écran de projection), 6 sorties, dont une le projecteur. Et il suffisait de faire l'échange entre les différentes entrées pour afficher sur la bonne sortie - le projecteur.

Bref. Tout ça pour dire que j'ai été pas mal occupé, et que je n'ai pas trop fait attention aux conférences en elles-même (et puis y avait de tout, donc tout ne m'intéressait pas).

Remarques sur les Confs

Pas mal de sujets différents dans ces conférences, même si je dégagerais ces thèmes là (globalement) (et c'est très dépendant de mes propres intérêts) :

Il m'a d'ailleurs été fait la remarque qu'il aurait sans doute été intéressant de regrouper un peu mieux les conférences, pour savoir un peu mieux à l'avance quel jour venir, et à quelles heures.

Dans l'ensemble, c'était intéressant, mais le niveau des orateurs était très (trop ?) hétérogènes. Je pense aussi qu'en tant qu'organisateur, nous aurions dû mieux préparer la mise en place des conférenciers, mieux les informer, bref, faire un peu moins avec la méthode La Rache et rendre ça un brin plus dynamique pour tout le monde (et je suis convaincu que le format des confs n'y est pas étranger).

Heureusement que NelleV était là pour gérer les timings des conférences (avec sa petite ardoise et son chronomètre), les micros, et les temps de pause.

Un sujet un peu polémique : la durée des conférences. Il y a eu pas mal de conférence de 25-30 min, et globalement, j'ai trouvé ça trop long. Comme le dit si bien J-Mad dans son article Des Geeks, de la bières, des crêpes et du Python, vive PyconFr à Rennes :

Les rencontres entre les gens, c’est au final presque le principal intérêt [...].

Plus les conférences sont courtes, plus les pauses sont nombreuses, et donc les moments d'échanges aussi. 30 min, c'est trop long pour assurer le rythme, et trop court pour vraiment rentrer dans les détails (un "cours" de 45min est beaucoup plus approprié dans ce cas là, je pense). Je me pose d'autant plus la question suivante : est-ce que la PyconFr est un événement pour apprendre ou est-ce plutôt pour découvrir ?

Et puis, même si je suis moins critiques que J-Mad sur la qualité des orateurs, je pense qu'un format court impose plus de rythme : moins de temps pour les fioritures, un rythme plus soutenu, et donc, des gens qui s'ennuient moins, et des orateurs qui deviennent plus facile à suivre.

Petite aparté sur les Djangonautes

Histoire de me compliquer la tâche, j'ai cherché à organiser un petit quelque chose avec les djangonautes - principalement des gens qui sont aussi venus à une ou deux Djangocong.

Même si je n'ai pas pu réaliser l'idée première (un restaurant / bar avec un espace pour jouer à des jeux de plateau) j'ai réservé une table pour 10 dans la crêperie la plus réputée de Rennes - et étant client fidèle, je sais que ça n'a rien d'exagéré !

Bref, un repas le samedi soir, très sympa, histoire de discuter avec passion (et troller sur mercurial vs git, Ubuntu vs autre distrib) entre membres d'une même communauté, où je prends toujours autant de plaisir aux rencontres organisées (ou improvisées).

Et maintenant ?

Cela fait une petite semaine que c'est passé, et je dois (et j'ai envie de) m'occuper de tout un tas de choses :

J'ai appris beaucoup en aidant à organiser cet événement : même s'il y a parfois un petit côté artisanal à la Pycon Fr, les organisateurs de l'AFPy connaissent le sujet, ils sont motivés et sereins faces aux problèmes à résoudre. C'est un groupe où chacun sait apporter ses compétences et son temps, où chacun participe sans qu'il soit nécessaire de diriger quoi que ce soit.

De quoi me donner envie de faire encore mieux la prochaine fois, et de vous inviter à suivre ça de près.

Note sur l'AFPy : quand quelqu'un pose une question à base de "Qui fait [quelque chose] ?" il se retrouve de facto volontaire-responsable de ce "quelque chose".