Blog // Exirel.me

Retrouvez tous les articles liés au tag J'aime via le flux rss dédié à ce tag.

Un super heros ordinaire

Par Florian Strzelecki - 17:15 - 14.09.2012

Tags : J'aime, Société, Ma vie, Quick

Hier soir, je suis allé prendre un menu long-bacon au Quick de Rennes, à République. Rien d'extraordinaire, pas plus que la longue file d'attente aux caisses qui me verra lui préférer la borne "Spot" (ou un nom dans le même genre, avec des S, des P et des O). Et là, c'est le drame.

Une bonne demi-douzaine de personnes sont déjà en train d'attendre leur commande au retrait, ce qui est plutôt inhabituel, vu que le système est quand même fait pour être plus rapide, n'ayant pas besoin d'un opérateur pour prendre les commandes (ce qui permet normalement de les paralléliser).

Mais là, le système était manifestement en rade : la serveuse (qui avait tout de l'accoutrement du "manager", c'est à dire la chemise plutôt que le t-shirt lambda des employés du Quick) n'arrivait pas à suivre, soit que cela vienne de la cuisine ou de son incapacité totale à gérer plus d'une commande en même temps. Il ne faut pourtant pas être un génie pour comprendre que faire autant d'aller-retour pour les frites qu'il y a de clients à servir, c'est contre-productif lorsqu'un seul aller-retour suffit en attendant que les burger arrivent.

Là dessus, un nouvel employé arrive, manifestement en retard, il file dans les vestiaires et revient deux minutes plus tard. Il reprend en main la caisse Spot, laissant sa manager se retirer, et se met à gérer les commandes. Pas une par une, mais plutôt deux par deux, voire à un moment trois par trois.

Il regarde son écran, fait la commande en cuisine de tous ses burgers, va s'occuper des frites, et lorsqu'il revient les déposer dans les sacs, il peut récupérer les burgers pour trois commandes à la fois. En moins de 5min tous les clients devant moi était servi, et ceux qui sont arrivés après moi avec une commande simple ont été servis aussi. Le petit bonus, c'est le classic-pepper offert pour le temps d'attente - et avec des excuses du serveur. J'étais admiratif devant ses méthodes, devant son soucis de l'optimisation, devant sa capacité à faire fonctionner le système comme des engrenages bien huilés.

Il a été mon héros du soir, un super-héros ordinaire qui a bien fait son travail : servir le client.

Je veux plus de super-héros ordinaire, j'aime pas attendre au Quick.

GGJ 2012 : Aux quatre coin coin

Par Florian Strzelecki - 12:27 - 01.02.2012

Tags : J'aime, Jeux vidéo, Ma vie, Jeu, Global Game Jam, GGJ12, Ludique

Le WE dernier avait lieu la Global Game Jam 2012, un peu partout dans le monde, et notamment à Rennes. Plus précisément, cette édition a été représentée à Rennes aux Jardins Modernes par l'association 3hitcombo (tout cela fait un bon paquet de liens...).

C'est un truc un peu fou dans l'idée : réunir un tas de gens autour de la création de jeux (vidéos entre autre, mais pas que) en 48h. Commencée le vendredi à 15h, terminée le dimanche à 15h, j'ai pu participer à cette édition 2012, dans un groupe de joyeux compagnons - et à l'origine, de parfaits inconnus.

C'est un défi complètement fou, un concept déjà développé dans différentes manifestations, et je m'étais toujours dit que ce serait une expérience intéressante. Oh, pas forcément très productive, ou très réussie (pour moi), mais je peux désormais balayer ce "léger" manque de confiance en moi face à l'inconnu : heh, en fait, je suis même plutôt bon dans de telles conditions.

Je pense que je ne suis pas le seul à avoir cette impression, tant le principe de "dépassement de soi" m'a semblé être l'expérience principale de ces deux jours.

Aujourd'hui, je suis très fier d'avoir participé à cet événement, et tout aussi fier du travail accompli par l'ensemble de l'équipe. Mention spéciale au travail des 3 graphistes, dont la dessinatrice qui a réalisé un sublime plateau de jeu, à la main, et en couleur !

Je ne vais pas vous faire un compte-rendu détaillé, je n'ai pas une assez bonne mémoire pour ce genre de chose trois jours après ! Mais revenons un peu sur ce WE de créativité.

GGJ 2012 - Aux quatre coin coin (prototype)

Image : GGJ 2012 - Aux quatre coin coin (prototype) - Florian Strzelecki - Creative Common By-NC-SA

Mon premier coworking à la Cantine de Rennes

Par Florian Strzelecki - 00:29 - 09.12.2011

Tags : Premier, J'aime, Ma vie, Rennes, Geek

Le mois dernier (en Novembre donc), j'ai changé un peu mon orientation pour quitter le salariat et me diriger vers l'indépendance. Pour l'instant, cela se traduit par beaucoup de temps sur des projets personnels (Tapcaz en PHP, et JdrPost.it en Python/Django), et un statut d'auto-entrepreneur - statut que j'escompte bien faire évoluer vers autre chose, que ce soit une entreprise ou un statut d'indépendant, ou... on verra bien.

Cela va faire un an que je connais la Cantine Numérique Rennaise, que je la fréquente de temps en temps, au gré entre autre des Ateliers 46 animés par @nookeff, de conférences sur Wikipedia, de Twunch rennais, et j'ai même contribué à organiser l'événement annuel python - la Pycon France 2011 - à la Cantine.

Mais aujourd'hui, j'ai franchi un nouveau cap dans ma relation avec ce lieu très particulier : j'ai passé ma première journée de coworking.

Diantre. Qu'est-ce que cet anglicisme ? Heh, le "travail coopératif", c'est un principe très simple, qui repose sur le fait que ça fait du bien de sortir de chez soi pour travailler, et que pouvoir rencontrer des gens différents ne peut qu'être bénéfique.

Et c'est le cas. En une journée, j'ai organisé mon travail différemment (plus de lecture et moins de dispersion), mais surtout, j'ai pu discuter un peu au hasard avec d'autres personnes : sur le livre numérique notamment (sujet qui me passionne beaucoup en ce moment), mais aussi sur des livres, sur de la photo, et sur des initiatives communautaires (ça me fait penser au groupe python Rennes).

Bref, j'ai pris beaucoup de plaisir à être là dans cet espace ouvert, avec mon PC portable et mes pensées, à côté d'autres gens faisant à peu près la même chose que moi : pas juste leur travail, mais aussi des échanges.

Je crois que je vais revenir. D'ailleurs, j'ai pris un abonnement. Hé hé hé.

DjangoCong 2012 à Montpellier, en face de la mer !

Par Florian Strzelecki - 17:14 - 29.11.2011

Tags : Django, Python, Framework, Web, J'aime, Djangocong, Technique

J'étais à la DjangoCong 2011, c'était à Marseille, et c'était super. Et ça tombe bien, parce que pour l'édition 2012, j'assiste les organisateurs dans cet évènement, qui a été pris en main par une équipe locale... à Montpellier !

Plus exactement à Carnon-Montpellier, devant une immense étendue de sable chaud et la mer Méditerranée.

Quand ? Le 14 et 15 Avril 2012. Prévoyez vos billets de train !

Où ? À Carnon-Montpellier, dans le Sud de la France. Il y a une gare TGV et tout le confort sur place (la mer, et on l'espère tous du Soleil).

Le lieu ? Dans la journée, ce sera à la Maison Familiale EAGA, et le soir au Gédéon. Oui, ça vend du rêve en barre (j'ai hâte).

Les inscriptions ne sont pas encore ouvertes : elles le seront lorsque l'appel à conférences sera clôturé, c'est à dire aux environs du 13 - 15 Janvier 2012. Donc, si tu as quelque chose à proposer, il est temps de le faire !

La mer devant Carnon-Montpellier

Image : La mer devant Carnon-Montpellier - DjangoCong - DR

Retour sur la Pycon Fr 2011

Par Florian Strzelecki - 18:02 - 24.09.2011

Tags : Django, Python, J'aime, Ma vie, Informatique, Rennes, Pycon, Technique

C'était à Rennes, c'était les 17 et 18 Septembre dernier, et j'y étais en tant qu'organisateur local (en gros, cela veut dire aider l'équipe des organisateurs avec mes connaissances du terrain, et les avantages de la proximité).

Dans l'ensemble, ça s'est très bien passé : du monde, des gens contents, de belles rencontres, quelques soucis techniques avec un câble HDMI et une prise capricieuse, des centaines de croissants, des litres de cocas, de cafés et de jus d'orange.

Mais ce n'était pas juste un WE pour moi, puisque j'ai pu participer à son organisation depuis quelques mois déjà. Petit retour d'expérience sur cette édition 2011 de la Pycon Fr.

Je développe donc j'écris des tests unitaires.

Par Florian Strzelecki - 02:07 - 18.05.2011

Tags : J'aime, Programmation, Bonne pratique, Développement, Unit Testing, Technique

Suite à mon article sur PHPUnit, il m'a été posé la question, fort simple dans sa forme, de "Mais pourquoi faire des tests ?".

Après tout, cette question, je me la suis aussi posé avant de faire des tests, ainsi qu'à mon premier apprentissage, et encore aujourd'hui quand j'écris tel ou tel morceau de code, je me demande à quoi servent les tests que je vais écrire, ou que j'ai déjà écrit.

Je vais essayer de faire rapide, car expliquer "pourquoi faut-il faire des tests" n'est pas mon but premier : tout un tas de gens ont écrit tout un tas de choses sur le pourquoi comment, avec études théoriques et pratiques. Non, moi, je vais me contenter de vous exposer, de manière très subjective, pourquoi je fais des tests unitaires.

Djangocong 2011 à Marseille : c'était le 16 et 17 Avril, et c'était génial

Par Florian Strzelecki - 18:36 - 26.04.2011

Tags : Django, Web, J'aime, Développement, Djangocong, Technique

Avec un peu de retard (c'était il y a une semaine), voici mon petit "compte-rendu" sur la Djangocong, qui se tenait, pour sa seconde édition, à Marseille, les 16 et 17 Avril 2011.

Cette année, donc, j'ai pu y aller, contrairement à l'année dernière, et ce ne sont pas les 6h du Rennes-Marseille (une ligne directe TGV) qui m'en empêchèrent. Même si, à tout prendre, je préfèrerais un lieu plus proche de chez moi pour les prochaines éditions.

La Djangocong, c'est la rencontre d'une communauté, principalement de développeurs francophones, autour du framework python pour le web : Django. Je développe avec ce framework depuis environ 2ans, et il m'apporte tant de satisfaction que j'ai même cherché un travail dans ce domaine - peine perdu, le marché à Rennes est surtout orienté Java.

Mais restons sur la Djangocong :

Cependant, il est difficile de résumer la Djangocong en quelques lignes (même cet article ni suffit pas), car la volonté des organisateurs fut de faire de cette rencontre autre chose qu'une suite de conférences techniques. Djangocong, c'est une rencontre entre humains, qui échangent, partagent, discutent, débattent, lancent de belles idées et rentre chez eux avec le sentiment d'appartenir à une communauté.

Djangocong 2011

Image : Djangocong 2011 - Florian Strzelecki - Creative-Common By-NC

True Grit

Par Florian Strzelecki - 02:03 - 04.03.2011

Tags : J'aime, USA, Cinéma, Western, Divers

Je vais rarement au cinéma seul. La dernière fois, c'était pour Gran Torino, et ce film était tout bonnement sublime. J'ai récidivé avec True Grit, et j'ai exactement la même impression : le sentiment que ce film est sublime, qu'il s'agit d'un bijou que je n'aurais jamais pu apprécier autant qu'en le regardant seul dans une grande salle de cinéma.

True Grit est un western qui m'a fait pensé à un autre du même genre "L'assassinat de Jessy James par le lâche Robert Ford." par le traitement de l'image : ces horizons gris et uniforme, ce paysage semi désertique où seul l'herbe rase survit, au milieu des rochers et des serpents.

Mais True Grit est bien plus rythmé, et ne souffre pas des lenteurs que j'ai pu ressentir dans l'autre film. True Grit est rude, True Grit est brutal, True Grit est un de ces films qui m'a pris aux tripes et m'a fait plongé dans ses méandres.

Une histoire simple, une histoire banale : un homme en tue un autre, et sa fille veut se venger. Elle embauche un Marshall du genre qui fait le travail sans se soucier de savoir s'il peut utiliser légalement son arme ; il l'utilise, il tire, il tue. Il survit, point.

Cette adolescente de 14 ans ne manque pas de courage, mais elle manque de tact. Elle est franche, directe, honnête. C'est une débrouillarde, éduquée, et qui sait monter à cheval. Elle va l'emmerder, ce vieux marshall, et l'enrôler pour de bon dans cette chasse à l'homme.

Je pense que je vais avoir longtemps encore cette image en tête : une silhouette dans une robe noire s'éloignant sur la prairie balayée par le vent, vers un horizon lointain, gris, et uniforme.

True Grit.

True Grit Revolver

Image : True Grit Revolver - DR

Arrietty, petite chapardeuse...

Par Florian Strzelecki - 20:38 - 25.01.2011

Tags : J'aime, Film, Ma vie, Manga, Japon, Cinéma, Geek

Hier soir donc, au lieu de bosser jusqu'à tard dans la nuit sur des projets personnels, je me suis dit qu'aller au cinéma pourrait être un bon moyen de faire une pause.

Oui, bon, ok, j'avais surtout très envie d'aller voir le derniers film des Studio Ghibli : Arrietty, le petit monde des chapardeurs.

Le scénario a été écrit par Hayao Miyazaki, ce qui, en premier abord, m'a fait me poser tout un tas de questions. Le précédent ne m'a pas du tout convaincu d'aller le voir, mais, là, la bande annonce m'a séduit.

Je n'ai pas été déçu, et je vous conseille d'aller le voir. Pour ceux qui veulent en savoir plus, lisez la suite de l'article...

Pomf et Thud : humour, stratégie, et match de Starcraft 2

Par Florian Strzelecki - 10:22 - 02.12.2010

Tags : Web, J'aime, Jeux vidéo, Starcraft 2, Ludique

Cette semaine je me sens l'âme d'un joueur, l'âme d'un gamin qui s'achète un puzzle 4000 pièces et qui a envie de parler de jeux. Et là, j'ai envie de vous parler de Starcraft 2. Si vous ne savez pas ce qu'est Starcraft 2, c'est que vous avez raté un train cette année. Voire, vous êtes un ermite dans sa cave.

J'y jouais. Je n'y joue plus vraiment. Pour commencer parce que je suis assez médiocre, tant contre l'IA que contre de vrais joueurs. Je n'ai pas le temps de m'entraîner, et, finalement, cela ne m'amuse pas autant que de jouer à Aion ou à des jeux de plateaux avec des potes. Ou de faire des puzzles de 4000 pièces, justement.

Par contre, regarder un match de Stracraft 2, avec des explications - en français de préférence - sur les techniques et sur ce qui se passe, ça me plait bien. Quand c'est fait par Pomf et Thud, c'est un véritable petit bonheur ! Mais qui sont-ils donc ?

Bakuman : un manga par Tsugumi Ohba

Par Florian Strzelecki - 11:59 - 02.09.2010

Tags : J'aime, BD, Lecture, Manga, Bakuman, Geek

Un peu plus d'un mois depuis mon achat des tomes 1 et 2 de Bakuman, et j'aime toujours autant les relire.

J'attends d'ailleurs la suite avec impatience, le tome 3, qui devrait sortir dans quelques jours.

Ce manga de Tsugumi Ohba m'a séduit pour ses personnages et sa mise en scène, tandis que la très célèbre série "Death Note" du même auteur m'avait laissé de marbre, n'évoquant à mon esprit qu'un amalgame de presque-mais-pas-vraiment-ça.

Petit avis personnel...

Couverture de Bakuman 1 & 2

Image : Couverture de Bakuman 1 & 2 - Florian Strzelecki - Creative Common by

La drogue de la plume et du clavier

Par Florian Strzelecki - 17:01 - 01.09.2010

Tags : J'aime, Ma vie, Jeu de rôle, Écrire, Divers

J'ai envie d'écrire. Vraiment.

En dehors du fait que ce soit une seconde nature pour moi, et qu'écrire me procure un plaisir immense, je ressens comme une addiction totale et compulsive à l'écriture.

C'est plus qu'un besoin, c'est une drogue, avec ses effets fantasmagoriques, et qui n'hésite pas un seul instant à me donner la sensation de manque quand je me laisse aller.

Quelque part, ce blog, c'est une façon de juguler ce besoin. J'écris peu, en comparaison d'autres blogs, mais ce n'est pas tant la quantité que la fréquence qui importe.

On the Road Manuscript, #1

Image : On the Road Manuscript, #1 - Thomas Hawk (http://www.flickr.com/photos/thomashawk/) - Creative Common By-Nc

Dominion : le jeu de construction de deck

Par Florian Strzelecki - 00:15 - 24.08.2010

Tags : J'aime, Jeu, Dominion, Carte à jouer, Ludique

J'ai découvert il y a peu le jeu Domion, et ses différentes extensions (Intrigue, Rivage, et Alchimie). Du coup, ayant plein de jeux en tête, j'ai envie de vous en parler un peu.

Le jeu se base sur un système de construction du deck au fur et à mesure du jeu, et de points de victoire avec des cartes de victoire (domaine, duché, province, et quelques autres un peu spéciale).

Chaque carte s'achète avec des cartes trésors (cuivre, argent et or) d'une valeur allant de 1 à 3, avec un coût généralement compris entre 2 et 8 (il faut donc entre 1 et 4 cartes trésors dans sa main pour être à l'aise).

Le tout donne un jeu assez fluide, où chaque partie est différente, surtout avec le lot d'extensions existantes.

Barack Obama

Par FLorian Strzelecki - 21:13 - 04.08.2010

Tags : Bonjour, J'aime, Société, USA, Barack Obama, Divers, 4 Août

Il est né le 4 Août 1961. Le saviez-vous ? (Source Wikipédia)

Barack Obama

Image : Barack Obama - http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Official_portrait_of_Barack_Obama.jpg - Creative Commons Attribution 3.0 License.

Méchantes de jeux vidéo : mes favorites

Par Florian Strzelecki - 10:50 - 29.05.2010

Tags : J'aime, Jeux vidéo, Femme, Geek

Dans le jeu vidéo d'actions, d'aventures ou de rôles, il y a très fréquemment des méchants. Il arrive même qu'ils soient dans votre camp, ou que ce soit vous qui soyez dans le leur. Enfin, je n'écris pas cet article pour parler ni du manichéisme dans le jeu vidéo, ni sur la représentation de la dichotomie entre le bien et le mal dans les jeux vidéos.

Je veux vous parler de trois grandes méchantes qui ont marqué mon histoire de joueur dans les jeux vidéos, en gardant le meilleur pour la fin. Les jeux que j'ai en tête étant Starcraft, Portal, et enfin, Zone of the Enders.

Wallpaper Zone of the Ender: the 2nd Runner

Image : Wallpaper Zone of the Ender: the 2nd Runner - Konami - Zone of the Enders - DR