Blog // Exirel.me

Retrouvez tous les articles liés au tag Lecture via le flux rss dédié à ce tag.

Obsolescence de la documentation

Par Florian Strzelecki - 18:21 - 28.01.2017

Tags : Documentation, Lecture, Obsolète

Les déménagements ont ceci de formidable qu'ils permettent de regarder ses plus vieilles affaires oubliées, et de faire un choix : garder, ou jeter. N'ayant plus la place de tout garder, et n'étant pas spécialement attaché aux affaires du passé, j'ai tendance à jeter assez vite - sauf les livres, c'est beaucoup trop difficile avec les livres.

Il se trouve que j'ai eu ce choix difficile devant un carton de livres techniques. Garder ou jeter ? Et puis, j'ai lu les titres, j'ai relu quelques passages, et surtout, j'ai vérifié les dates de publication : de 2006 à 2011. Le choix a finalement été beaucoup plus facile que prévu.

La documentation n'est ni éternelle ni immuable, elle doit changer, évoluer, et s'adapter aux évolutions de son sujet (langage, framework, outil, etc.). Les livres papiers, malheureusement, ne peuvent pas faire évoluer leur contenu - pas sans une intervention physique, généralement plus destructrice que bénéfique si j'en crois mon expérience. Je rajoute d'ailleurs que les magazines techs ont exactement le même problème : à partir du moment où c'est imprimé sur du papier, il y a une date de péremption au dos.

Je ne nie pas l'intérêt historique ou d'archivage de tels documents, qui restent très intéressant pour voir l'évolution de notre univers informatique - c'est toujours un peu drôle de voir 300 pages sur jQuery ou PHP 4 - mais d'intérêt pratique au quotidien, pour apprendre et transmettre des savoirs.

Au final, concernant les livres, je n'en achète plus, ayant réalisé déjà il y a quelques temps qu'ils ne peuvent pas rester une source d'informations fiables suffisamment longtemps pour en justifier l'achat.

Et en ligne, me direz-vous ? La situation n'est pas toujours mieux : dans l'univers JavaScript, il m'est souvent difficile de trouver la bonne documentation. Parfois l'URL de la doc n'est plus la même entre deux versions (par exemple pour Webpack), ou bien la documentation ne précise pas quelle version du logiciel elle documente (pour Godot), ou pire encore la documentation d'une version précédente, toujours supportée, a été retirée et n'est plus consultable en ligne.

Maintenir une documentation n'est pas une tâche aisée, j'en conviens, mais je suis toujours aussi surpris de voir que nous avons si peu d'outils à notre disposition pour améliorer la situation...

Faire des trucs

Par Florian Strzelecki - 20:27 - 10.04.2012

Tags : Web, Ma vie, Lecture, Citation, doing things

Aujourd'hui, j'ai envie de partager une certaine coïncidence entre mes réflexions personnelles, un lien ou deux, et quelques discussions avec des amis. Cette concomitance (au sens large de faits, incluant les idées, les réflexions, et les faits en eux-même) est tout à fait bienheureuse et positive, et je ne peux m'empêcher de la partager avec vous. Au passage, c'est un bout de réflexions et de "trucs", et je prétends n'avoir qu'un avis personnel, peut-être naïf, peut-être faux, incorrect, ou tout simplement ridicule. Non, je n'ai pas peur, j'ai seulement envie d'écrire un peu.

doing things

Cela commence - enfin non, je commence plutôt - par une affiche où se lisait ceci :

We have a 'strategic' plan. It's called doing things.

A quote from Herb Kelleher.

Je n'ai pas la moindre idée - dans mon ignorance - de la véracité de cette citation, ni de son exactitude, ni de son origine, n'ayant rien trouvé sur le sujet ou sur la personne de Herb Kelleher (mais je n'ai pas beaucoup cherché, je vous en laisse tout le soin).

Mais, il se trouve que cette phrase me plait, ce concept de simplement "faire des choses" et de se laisser guider par nos réalisations a quelque chose de particulièrement séduisant pour moi. Non, je ne sais pas bien dire pourquoi, là, comme ça.

getting things done

Et puis, il y a cette expression anglaise tout à fait charmante : "getting things done". Je dis "charmante", mais ce n'est pas toujours le cas : dans la bouche de certaines personnes avec qui je ne souhaite plus avoir à faire, c'est une façon stupide et écœurante d'instaurer une pression malhonnête sur une équipe de travail - j'ai d'ailleurs eu quelques soucis avec cette expression dans ce cadre là, ce qui m'amena souvent à la considérer avec circonspection.

Or donc aujourd'hui je la trouve "charmante", comme "il y a quelque chose à en retenir de bon". En quelque sorte, c'est un "rappel" constant des objectifs : il faut savoir "faire les choses". Non seulement les commencer, les continuer, mais aussi les finir : les "faire", dans leur ensemble, et pas seulement sur quelques points.

"prier pour une avancée"

Beaucoup plus récent, je lisais cet article par @LeReilly "1268 - Envy" qui faisait, d'une certaine façon, écho à mes réflexions personnelles du moment.

Il dit ceci :

Tu ne peux à la fois dépenser de l’énergie pour t'élever et en dépenser pour descendre les autres.

Et aussi ceci :

Parce que dans tous les domaines qui soient, je ne fais que prier pour une avancée. Tout autre schéma de pensée, de l’immobilisme jusqu’à la rétrogradation, me foutent la trouille.

Ce qu'il y a d'amusant, c'est qu'aujourd'hui même je discutais avec un ami et ancien collègue (comme quoi, je me fais des amis dans le monde du travail, pour de vrai) à propos de nos projets, des choses qui avancent, de ces choses dans le monde du travail qui nous dégoutent et nous déplaisent... et j'ai trouvé qu'il y avait un lien entre notre discussion et l'idée de cet article.

Je le livre donc à votre réflexion, puisqu'il alimente la mienne.

Et moi donc ?

Bref, j'en arrive à la fin de ce petit billet, de cette note entre l'humeur, la réflexion, et le partage. Je retire de toutes mes expériences, de mes rencontres, cette même impression : mon temps est précieux, mon énergie aussi, il faut que je les dépense bien ou correctement - même si j'ai du mal à définir ce qui est "bien" et/ou "correct" (ce qui donne lieux à de passionnante discussion entre moi-même, volant parfois mes heures de repos durement acquises la journée).

Je réfléchis sur le sujet, parfois digressant, parfois oubliant, parfois animé d'une passion dévorante que mes amis connaissent bien (mes amis venant souvent de mes passions, le contraire serait pour le moins surprenant).

Mais il me faut aussi agir quand je le peux, quand j'estime cela nécessaire, ou simplement, quand "je le dois". Dernier sujet en date : écrire des tutoriels autour de l'utilisation du framework python Django. C'est un sujet comme un autre dans la longue liste des choses à faire.

Ladite longue liste ayant, au passage, déjà maigrie plusieurs fois sous la coupe franche de mes conclusions : "aujourd'hui, je fais un truc, je le termine, et ce sera bien".

Sur ce, je vous laisse à vos propres réflexions et idées, et si vous avez quelque chose à partager sur le sujet, mon @ mail est toujours disponible. À vos idées.

Bakuman : un manga par Tsugumi Ohba

Par Florian Strzelecki - 11:59 - 02.09.2010

Tags : J'aime, BD, Lecture, Manga, Bakuman, Geek

Un peu plus d'un mois depuis mon achat des tomes 1 et 2 de Bakuman, et j'aime toujours autant les relire.

J'attends d'ailleurs la suite avec impatience, le tome 3, qui devrait sortir dans quelques jours.

Ce manga de Tsugumi Ohba m'a séduit pour ses personnages et sa mise en scène, tandis que la très célèbre série "Death Note" du même auteur m'avait laissé de marbre, n'évoquant à mon esprit qu'un amalgame de presque-mais-pas-vraiment-ça.

Petit avis personnel...

Couverture de Bakuman 1 & 2

Image : Couverture de Bakuman 1 & 2 - Florian Strzelecki - Creative Common by

From Hell, une autopsie de Jack l'Éventreur

Par Florian Strzelecki - 21:59 - 08.04.2010

Tags : J'aime, BD, Noir et Blanc, Lecture, Divers

De Alan Moore et Eddie Campbell.

J'ai aimé lire cette BD. Et depuis, j'apprécie même de la feuilleter comme ça, juste pour le plaisir de revoir et relire certains passages. Il s'agit d'un énorme pavé de 500 pages d'illustrations en noir et blanc, sur une Londres sombre et dont l'architecture recèle bien des secrets.

Une plongée dans les Franc-Maçon et les secrets royaux, la prostitution et les délires sanglants.

From Hell, autopsie de Jack l'Éventreur

Image : From Hell, autopsie de Jack l'Éventreur - Florian Strzelecki - Creative Common by-nc-sa