Blog // Exirel.me

Retrouvez tous les articles liés au tag Ma vie via le flux rss dédié à ce tag.

Retour sur la Pycon Fr 2011

Par Florian Strzelecki - 18:02 - 24.09.2011

Tags : Django, Python, J'aime, Ma vie, Informatique, Rennes, Pycon, Technique

C'était à Rennes, c'était les 17 et 18 Septembre dernier, et j'y étais en tant qu'organisateur local (en gros, cela veut dire aider l'équipe des organisateurs avec mes connaissances du terrain, et les avantages de la proximité).

Dans l'ensemble, ça s'est très bien passé : du monde, des gens contents, de belles rencontres, quelques soucis techniques avec un câble HDMI et une prise capricieuse, des centaines de croissants, des litres de cocas, de cafés et de jus d'orange.

Mais ce n'était pas juste un WE pour moi, puisque j'ai pu participer à son organisation depuis quelques mois déjà. Petit retour d'expérience sur cette édition 2011 de la Pycon Fr.

Cher et médiocre

Par Florian Strzelecki - 00:21 - 11.08.2011

Tags : Société, Musique, Ma vie, Apple, Geek

Tous les matins, du Lundi au Vendredi, je prends le bus : chose tout à fait triviale de nos jours, d'autant plus que, comme bien d'autres collègues, c'est pour me rendre à sur mon lieu de travail. Et quel formidable observatoire du monde que sont les voyages en bus !

Il y a de tout, et j'aime bien observer les gens, leurs habitudes, leurs gestes, leurs petites manies du matin. Et ce matin, j'ai observé différentes personnes écoutant de la musique, que ce soit avec leurs téléphones ou avec un lecteur mp3 (si si, ça existe encore), le tout avec des écouteurs ou un casque sur les oreilles.

Certains portent des casques massifs, d'autres de tous petits écouteurs - et ce sont ces derniers qui, aujourd'hui, ont attiré mon regard. Il y a, pour moi, trois types d'écouteurs :

J'ai utilisé de tout, et aujourd'hui si mon choix se porte sur les casques, ce n'est pas pour rien. Je ne vais pas m'attarder sur les écouteurs de mauvaise qualité et peu chers, tout le monde connaît (ou a connu, dans un passé lointain). Un son médiocre, qui frise le bas de l'échelle à côté des enceintes intégrées des anciennes générations de PC portable, et les générations encore très malheureusement actuelles des téléphones portables (qui sont plus des haut-parleurs que des enceintes, ce que ne semblent pas comprendre certains jeunes fort peu urbains).

Les écouteurs haut de gamme, j'ai aussi connu, mais je n'aime pas, pour une raison tout à fait personnelle : il me fond mal à l'oreille. Pourtant, la qualité du son est plutôt bonne : un son assez fidèle, des basses très correctes, et un isolement au monde extérieur très appréciable. Mais ce n'est pas mon truc.

Parlons de ces petites choses blanches infectes : les écouteurs Apple. Tout le monde se rappelle de ces publicités sur fonds colorés vifs, avec des silhouettes noires dansant au rythme d'une musique censée provenir de ces fils blancs qui se détachent, les "fameux" écouteurs Apple.

J'ai testé, et j'ai détesté. Non seulement ils se salissent et se dégradent très vite, mais le son est vraiment très mauvais. Il faut parfois mettre beaucoup trop fort pour entendre correctement la musique que l'on souhaite écouter - quant aux basses, elles sont quasis inaudibles. Et le pire, c'est que ces petites choses sont particulièrement chères pour ce qu'elles sont !

Alors, le matin, quand je vois quelqu'un avec ses écouteurs Apple dans les oreilles, j'ai l'impression qu'il me dit ceci :

Regarde mec ! Je mets du caca hors de prix dans mes oreilles, branché sur du matériel de luxe ! Je suis trop hype !

Respectez vos oreilles. N'utilisez pas vos écouteurs Apple fournis avec votre iPhone / iPod / iBidule hors de prix.

Jugement

Par Florian Strzelecki - 14:12 - 05.04.2011

Tags : Bonjour, Société, Ma vie, Pôle Emploi, Divers

L'essentiel de mon activité ces dernières semaines a consisté à passer des entretiens dans le but ultime de trouver un emploi. Cela même, oui : je suis au chômage, et je cherche du travail comme développeur web sur Rennes.

Je dois avouer que je n'imaginais pas, en laissant trainer mon CV nonchalamment sur un site comme RegionJob, avoir à répondre à autant de coups de fil, d'emails à des heures indues, et autres sollicitations impromptues dont m'abreuvent les recruteurs, les responsables RH, et autres responsables d'agences. C'est que, voyez-vous, pour fixer un rendez-vous, il faut un premier email de contact, puis un second pour confirmer un appel, qui lui donne suite à un autre email, pour fixer un premier rendez-vous, puis d'autres, et encore d'autres. Et de rendez-vous en rendez-vous, j'arrive au bout chez un client, qui peut, d'un simple mot, d'un simple geste, me juger sur toute ma hauteur, que, non, il n'a besoin de rien, merci au-revoir-je-ne-vous-raccompagne-pas-ça-ira.

Teletransportation Unit dentro de la cabina de teléfonos gratis

Image : Teletransportation Unit dentro de la cabina de teléfonos gratis - gaelx (http://www.flickr.com/photos/gaelx/) - Creative Common By-NC-SA

Arrietty, petite chapardeuse...

Par Florian Strzelecki - 20:38 - 25.01.2011

Tags : J'aime, Film, Ma vie, Manga, Japon, Cinéma, Geek

Hier soir donc, au lieu de bosser jusqu'à tard dans la nuit sur des projets personnels, je me suis dit qu'aller au cinéma pourrait être un bon moyen de faire une pause.

Oui, bon, ok, j'avais surtout très envie d'aller voir le derniers film des Studio Ghibli : Arrietty, le petit monde des chapardeurs.

Le scénario a été écrit par Hayao Miyazaki, ce qui, en premier abord, m'a fait me poser tout un tas de questions. Le précédent ne m'a pas du tout convaincu d'aller le voir, mais, là, la bande annonce m'a séduit.

Je n'ai pas été déçu, et je vous conseille d'aller le voir. Pour ceux qui veulent en savoir plus, lisez la suite de l'article...

Follower

Par Florian Strzelecki - 13:30 - 15.12.2010

Tags : Ma vie, Cynisme, Révolution, Combat, Divers

Il y a trop de choses qui ne me plaisent pas, mais contre lesquelles je ne sais pas lutter.

Je veux dire. Qu'est-ce que je suis censé faire dans tout ça, moi ? Je suis un citoyen comme les autres, isolé dans mon individualité, fondu dans la masse, petit mouton comme les autres. Et je ne prétends pas le contraire, ce serait pur orgueil.

Les grandes causes me passent globalement au-dessus de la tête. Quels exemples pourrais-je donner ? Tout et n'importe quoi. La faim dans le monde, la guerre dans les pays du tier-monde. Wikileaks, les retraites, la neige (...), la fracture sociale et le féminisme. Globalement, tout ce qui ne se passe pas directement chez moi ou dans mon entourage proche.

Je ne me leurre pas : même ce qui est en bas de chez moi, je ne vois pas comment m'y intéresser, et comment le changer. Je veux dire, de manière significative. Tout ce qui compte, c'est de faire avec ce qui me tombe sur le coin de la tête sans prévenir.

Je ne crois plus à mon droit de vote. Les choix qui me sont proposés ne m'intéressent pas. Ils ne savent pas m'intéresser, ou ils me dégoûtent. Je ne connais pas d'autres alternatives que l'abstention (ou le vote blanc, mais cela revient à peu près au même dans ce pays). Je n'ai pas envie de changer de pays en croyant que ça ira mieux, alors que ce n'est que différent.

Au quotidien j'ai mes petits combats. Réduire ma consommation d'eau, d'électricité. Éviter des gaspillages inutiles. Faire attention à un demi-million de petits détails insignifiants à l'échelle de l'humanité, et en oublier l'autre demi-million qui doivent globalement l'être tout autant - insignifiant.

Quelque part, j'ai envie de suivre quelqu'un. J'ai envie d'être quelqu'un qui va suivre et apporter sa présence au poids du nombre pour certain combat. Un simple maillon de la chaine. Et, franchement, je n'ai pas envie d'avoir mon quart d'heure de gloire. Je m'en cogne comme de mon premier jour.

Pour que les choses aillent mieux, je veux être l'une de ces personnes qui composent une société qui me plaise. Je ne veux pas dominer, je ne veux pas être une référence. Je ne veux pas être une star, un chef, un leader. Je sais faire quelques trucs, je veux avoir le temps de le faire, pour quelqu'un, pour quelque chose. De concret.

Je veux être un follower.

revolution

Image : revolution - Peiboliche (http://www.flickr.com/photos/peiboliche/) - Creative Common by-nc-sa

La drogue de la plume et du clavier

Par Florian Strzelecki - 17:01 - 01.09.2010

Tags : J'aime, Ma vie, Jeu de rôle, Écrire, Divers

J'ai envie d'écrire. Vraiment.

En dehors du fait que ce soit une seconde nature pour moi, et qu'écrire me procure un plaisir immense, je ressens comme une addiction totale et compulsive à l'écriture.

C'est plus qu'un besoin, c'est une drogue, avec ses effets fantasmagoriques, et qui n'hésite pas un seul instant à me donner la sensation de manque quand je me laisse aller.

Quelque part, ce blog, c'est une façon de juguler ce besoin. J'écris peu, en comparaison d'autres blogs, mais ce n'est pas tant la quantité que la fréquence qui importe.

On the Road Manuscript, #1

Image : On the Road Manuscript, #1 - Thomas Hawk (http://www.flickr.com/photos/thomashawk/) - Creative Common By-Nc

TGV Live blogging

Par Florian Strzelecki - 06:08 - 28.03.2010

Tags : Bonjour, Société, Twitter, Ma vie, Divers

Dans la jungle de l'information, tout le monde (ou presque) sait ce qu'est un "bloggeur". C'est une personne ou un groupe de personne qui publie du contenu sur un site, sous forme de billet, d'article, ou de "news". Généralement, les lecteurs dudit blog peuvent utiliser un système de commentaire, avec ou sans modération, validation par un modérateur, ou autre.

Il existe sans doute autant de formes et de sujets qu'il y a de blogs et de bloggeurs : chacun défini son style, son ou ses approches, et chacun se retrouve avec un lectorat plus ou moins important. Le miens n'est, d'ailleurs, sans doute pas très grand, et majoritairement composé de mes amis, potes, et diverses connaissances rencontrées ici ou là sur internet (twitter, facebook, forums quelconques).

Aujourd'hui, j'ai envie de tester un truc : faire un "live blogging" de mon voyage en TGV, entre Poitiers et Paris. Là, comme ça. J'ai envie. Alors je le fais.

Vous êtes prévenu, vous avez le droit de ne pas lire la suite.

Pôle Emploi : le passage obligé (twitter inside)

Par Florian Strzelecki - 15:28 - 15.02.2010

Tags : J'aime, Société, Twitter, Ma vie, Pôle Emploi, Divers

En 2006, à la sortie de mes études (et après un mois de vacances que je juge toujours aussi bien mérité), j'ai dû aller voir l'Assedic, non pas pour toucher des sous (jeune diplômé oblige), mais simplement pour m'inscrire comme demandeur d'emploi.

Ce fut totalement inutile, puisque j'ai pu trouver du boulot par moi-même, après avoir déposé des CV sur le net - toute une histoire ça encore, et ce n'est pas le sujet.

Mais en 2010, Assedic et ANPE ont fusionné, pour donner naissance à Paul l'Emploi. Euh... Pôle Emploi, pardon (c'est la faute à @brunobord).