Blog // Exirel.me

Un super heros ordinaire

Par Florian Strzelecki - 17:15 - 14.09.2012

Tags : J'aime, Société, Ma vie, Quick

Hier soir, je suis allé prendre un menu long-bacon au Quick de Rennes, à République. Rien d'extraordinaire, pas plus que la longue file d'attente aux caisses qui me verra lui préférer la borne "Spot" (ou un nom dans le même genre, avec des S, des P et des O). Et là, c'est le drame.

Une bonne demi-douzaine de personnes sont déjà en train d'attendre leur commande au retrait, ce qui est plutôt inhabituel, vu que le système est quand même fait pour être plus rapide, n'ayant pas besoin d'un opérateur pour prendre les commandes (ce qui permet normalement de les paralléliser).

Mais là, le système était manifestement en rade : la serveuse (qui avait tout de l'accoutrement du "manager", c'est à dire la chemise plutôt que le t-shirt lambda des employés du Quick) n'arrivait pas à suivre, soit que cela vienne de la cuisine ou de son incapacité totale à gérer plus d'une commande en même temps. Il ne faut pourtant pas être un génie pour comprendre que faire autant d'aller-retour pour les frites qu'il y a de clients à servir, c'est contre-productif lorsqu'un seul aller-retour suffit en attendant que les burger arrivent.

Là dessus, un nouvel employé arrive, manifestement en retard, il file dans les vestiaires et revient deux minutes plus tard. Il reprend en main la caisse Spot, laissant sa manager se retirer, et se met à gérer les commandes. Pas une par une, mais plutôt deux par deux, voire à un moment trois par trois.

Il regarde son écran, fait la commande en cuisine de tous ses burgers, va s'occuper des frites, et lorsqu'il revient les déposer dans les sacs, il peut récupérer les burgers pour trois commandes à la fois. En moins de 5min tous les clients devant moi était servi, et ceux qui sont arrivés après moi avec une commande simple ont été servis aussi. Le petit bonus, c'est le classic-pepper offert pour le temps d'attente - et avec des excuses du serveur. J'étais admiratif devant ses méthodes, devant son soucis de l'optimisation, devant sa capacité à faire fonctionner le système comme des engrenages bien huilés.

Il a été mon héros du soir, un super-héros ordinaire qui a bien fait son travail : servir le client.

Je veux plus de super-héros ordinaire, j'aime pas attendre au Quick.