Blog // Exirel.me

Gob'n'Grease

Par -

Tags : JDR, VEDUT

Gob'n'grease

Image : Gob'n'grease - Florian Strzelecki - CC-By-SA

Lorsqu'ils ne sont pas trop occupés à se chamailler, à tuer, à se battre, ou à se plaindre de leurs chefs, les gobelins font comme tout le monde : ils descendent boire un coup. Et se chamailler, tuer, se battre, se plaindre de leur chef - mais à la taverne. Des activités saines. Pour cela, ils descendent par un trou, généralement naturel, par une longue échelle de cordes (G), atterrissant au centre d'une vaste pièce ronde qui aura été creusée avec différents couloirs sur chaque côté : la réserve générale dans l'un (A), le stockage des boissons alcoolisées dans un autre (B), généralement un point d'eau (C), et des fourneaux (D) dans d'autres couloirs, puis un espace réservée aux gobelins les plus respectés (ou craints, en général il n'y a pas de différence) c'est à dire les chefs (E), et il faudra bien compter un ou deux chemins sinueux vers un système quelconque de déchetterie (un trou sans fond, c'est parfait, surtout s'il était déjà là avant) (F). Le tout étant parfaitement bien organisé comme le savent faire si bien les gobelins : celui qui a le chapeau blanc avec un grand hachoir, c'est le cuisinier ; celui qui gueule le plus fort et qui a les clés des réserves, c'est le sommelier ; celui qui ressemble vaguement à un tas de crottes, c'est l'éboueur ; celui qui mange à table avec 1 à 3 couverts, c'est un chef, ça c'est sûr ; et ainsi de suite. Les troupes régulières du coin savent comment ça fonctionne, ne cherchent pas à prendre la place des chefs - ici c'est sacré, on se repose et se bagarre au calme - et font parfois semblant de savoir utiliser une fourchette et une table - enfin, autrement que pour jouer aux cartes, aux osselets, ou aux dés. Les prix ne sont pas fixes, c'est à la tête du client, et comme de toute façon il n'y a pas de système monétaire, on s'arrange comme on peut : au final c'est le chef qui ramène le butin stockée ici, donc ses soldats peuvent bien faire ce qu'ils en veulent. Enfin surtout s'ils sont sympas avec celui qui a les clés.

Alors déjà, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ce sont des gobelins. Qui a envie de jouer un gobelin ? Qui a envie de jouer un gobelin dans une taverne ? Qui a envie de jouer un gobelin dans une taverne entouré de gobelins ? Et si un elfe pointait son nez puant ici ? Ou pire ! Si un orc faisait la même chose ? (mais leur dites pas qu'ils ont le nez puant ils n'aiment pas ça). Non vraiment, pas de questions.

Cher MJ, il en faut pour tous les goûts, alors si pour Halloween vous vous essayez à l'autre côté des choses ? Joyeux Halloween !