Blog // Exirel.me

Chargée d'histoires

Par Florian Strzelecki - 09:00 - 03.09.2018

Tags : JDR, VEDUT

Il est dit que si les bâtiments pouvaient parler, ils nous raconteraient leurs histoires ainsi que les vies trépidantes de leurs occupants. Des histoires, cette auberge au milieu d'une route de campagne, à la frontière de plusieurs pays, en a certainement connues beaucoup : l'invasion Orc au début du millénaire, l'alliance des elfes et des hommes, la migration des gnomes, la retraite des nains ainsi que leur retour, les bras chargés d'étranges artefacts runiques, et bien d'autres histoires de guerres, de paix, de migrations, de progrès social, économique, technologique... Mais ce qui a sans doute le plus marqué le caractère des lieux - au sens littéral du terme - est d'avoir été la demeure d'une grande magicienne plusieurs fois centenaires, il y a de cela plusieurs siècles maintenant. Depuis le décès (ou la disparition) de sa dernière propriétaire, les lieux ont acquis une conscience (magique ?), et ses "locataires" sont plus ou moins ses invités. Ces derniers sont désormais les patrons et employés qui accueillent une clientèle de tout âge et de toute condition, et ils n'ont pas le choix : c'est le bâtiment lui-même qui décide qui a le droit de rentrer, et qui peut loger ici pour une nuit ou deux. Tous les dix ans, un gnome (ou une ?) se présente à la porte avec un contrat à signer par l'aubergiste, lui autorisant à profiter de tous les bénéfices de l'affaire en échange de l'entretien des lieux. Tout en bas du contrat est apposée le nom et la signature de la magicienne - mais plus personne ne sait ce qu'elle est devenue.

À quel point l'auberge est-elle vivante ? Peut-elle parler ? Ou se contente-t-elle de donner des visions, des rêves, ou des cauchemars à ses occupants ? Peut-elle soigner ? Peut-elle rendre fou ? Et puis, comment fait-elle pour savoir qui a le droit de rentrer ou pas ? Sur quels critères autorisera-t-elle l'un et pas l'autre ? Et est-ce aux joueurs de le découvrir ? Et depuis quand les morts et les disparus peuvent signer des contrats tous les dix ans ?

Prendre au sens littéral l'expression "auberge de caractère" est l'occasion de donner un peu plus de relief à un lieu qui semble si commun dans un contexte où les elfes, les nains, les orcs et les magiciens sont des réalités. C'est l'occasion de faire la rencontre avec un lieu déroutant et qui, pour une fois, ne voudra peut-être pas tuer ses habitants. Cher MJs, soyez créatifs, c'est l'occasion de jouer avec le décors !