Blog // Exirel.me

American Retro Diner

Par -

Tags : JDR, VEDUT

American Retro Diner Post-It

Image : American Retro Diner Post-It - Florian Strzelecki - CC-By-SA

Les murs de tôle d'acier inoxydable donnent l'impression d'une immense caravane posée à même le sol, avec des hublots horizontaux et des stores d'un vert pâle, laissant entrevoir une déco aux tons pastels. Du blanc sur les murs et le sol, du rose et du vert pastel sur les meubles, les tables, les chaises, et les menus. Ici, on ne vient pas en famille pour déjeuner, mais à deux ou trois pour un petit-déjeuner copieux à n'importe quelle heure, un café serré au milieu de la nuit, ou bien seul, au bar, pour une variante du burger avec plus ou moins d'étages de cheddar fondu. Marcy est la serveuse et chef de service de nuit, et elle connaît par cœur les préférences de ses habitués : celui-là est un vigile qui surveille des entrepôts la nuit en patrouillant seul avec une chienne appelée Fancy ; celui-ci est un agent spécial d'une agence gouvernementale quelconque, les cheveux gris, l'air sec comme un ancien marines mais l’œil vif comme un lynx ; et un autre a sa table habituelle, demandant toujours la même chose : une théière d'eau chaude, sans thé, et une part de cheesecake au citron. Ce dernier client est sans doute le plus étrange, avec ses manières, ses livres, et son habitude d'apporter son propre thé. Il n'y a pas de grandes discussions entre ces murs, il n'y a pas de héros, personne pour embêter personne. On vient, on prend sa commande, on consomme sur place en silence, et tout le monde y trouve son compte. Peut-être qu'il faudrait un coup de peinture ici ou là, peut-être que la carte gagnerait à être retravaillée un peu. Surtout qu'il y a toujours une typo sur le menu, depuis plus de 15 ans maintenant. Mais on ne change pas les institutions, n'est-ce pas ?

Que se passe-t-il lorsqu'un événement dérange les habitudes millimétrées des clients fidèles ? Qu'est-ce qui pourrait bien amener ces hommes à parler, à s'ouvrir, et à déballer leurs sombres histoires ? Ne sont-ils jamais malade ? Viennent-ils toujours à la même heure ? Marcy connaît tous ses clients par cœur, mais que connaît-elle vraiment d'eux ? Qui imaginerait l'un d'eux comme un criminel ? Un indic ? Ou même une double vie ? Les habitués de la nuit, que font-ils exactement de jour ?

Avec ses murs en tôle d'acier ondulée et ses habitués silencieux, c'est là un classique des séries policières américaines. C'est justement là tout l'intérêt : pouvoir jouer avec les clichés de la "taverne" dans un décors familier de notre culture du petit écran (ou, aujourd'hui, de Netflix). Aux MJs de savoir de quelles séries ils veulent s'inspirer pour le rendre vivant !